toute la chine, histoire, g�ographie et actualit� de la Chine, frises chronologiques, bibliographie, notes biographiques, �v�nements historiques, muraille de chine
chine          
Histoire .  Geographie .  Cinema (+) .  (Revue de Presse) .  Forum .  Contacts                                      



NEWSLETTER Votre e-mail  
 Revues de presse

Accueil > Revues de presse

Revue de presse de la semaine du 26 mai au 1er juin 2007
Cette semaine dans la revue de presse : Bush passe l'action, l'UE demande la Chine d'ouvrir son march, Danone continue son chemin de croix, Pkin condamne mort un fonctionnaire corrompu et Lacoste remporte un nouveau procs...
02/06/2007



crdits : www.whitehouse.gov




Depuis le temps que la situation au Darfour perdure, il tait temps qu'un pays passe l'action. Critiqus pour leurs actions en Afghanistan puis en Irak, les Etats-Unis pourraient renforcer leur image internationale en prenant de nouvelles sanctions contre Khartoum, au risque de froisser la puissante Chine, partenaire du gouvernement soudanais. Autre point important de l'actualit, l'Europe demande une nouvelle fois la Chine d'ouvrir plus facilement son march. L'objectif est simple : rquilibrer une balance commerciale UE-Chine largement dficitaire pour le camp europen.

De son ct, Danone n'a pas fini d'en voir de toutes les couleurs en Chine. Aprs ses problmes judiciaires face Wahaha, le groupe franais se voit point du doigt pour la qualit dfaillante de ses bouteilles d'Evian selon les autorits chinoises. Le patriotisme conomique chinois est l'une des raisons invoques pour cette mise en cause quelque peu atypique alors que l'eau d'Evian respecte les critres de scurit de l'OMS... Dans la revue de presse de la semaine, nous verrons galement que Pkin ragit svrement, peine de mort l'appui, pour contrer la corruption et ses dgts dans le pays, tandis que Lacoste continue de dfendre avec succs ses droits...

Le Figaro
Le 30 mai 2007
Par Jean-Louis Turlin

George Bush sanctionne le Soudan

Lien vers l'article

Cela ne concerne la Chine qu'indirectement, mais cela pourrait avoir des consquences non ngligeables dans l'attitude de Pkin sur la scne internationale : Washington est pass l'action en dcidant d'largir conomiquement ses sanctions contre le Soudan datant de 1997 (sous l'administration Clinton). La position amricaine, pour la premire fois depuis plusieurs annes de prsidence Bush, dispose d'une grande lgitimit au vu du drame qui se trame dans le Darfour. Cela tant, mme si les Amricains ont demand l'ONU et leurs partenaires europens d'avancer dans la mme voie, il est peu probable que de nombreux pays suivent, du moins dans un premier temps. Hors, pour rellement faire pression sur Khartoum, les sanctions d'un seul pays paraissent bien lgres, et l'attitude de la Chine reste l'lment cl du dossier.

"Le prsident amricain a annonc un renforcement des sanctions conomiques prises par Washington en 1997, quand Bill Clinton avait voulu punir Khartoum pour son soutien suppos al-Qaida. la liste des 130 entreprises qui s'taient vues coupes des circuits financiers des tats-Unis, il a ajout 30 socits contrles par le gouvernement soudanais, et une trente et unime souponne d'avoir livr des armes aux forces gouvernementales et aux milices. Toute transaction financire ou commerciale avec ces socits, travers lesquelles est vise l'industrie ptrolire du Soudan, sera considre comme un dlit."

Le Monde
Le 28 mai 2007
Le Monde avec AFP et Reuters

L'UE demande la Chine d'ouvrir davantage son march

Lien vers l'article

Si l'Europe et la Chine sont deux importants partenaires, il semblerait que la relation entre les deux entits favorise surtout le pays asiatique actuellement. En marge de la tenue de rencontres UE-Asie, prochainement Hambourg, l'Union europenne a demand la Chine d'ouvrir concrtement son march. Le but est de permettre aux pays europens de rduire leur deficit commercial avec la Chine, lequel est aujourd'hui estim 130 milliards de dollars en 2006. Autre sujet abord : les efforts que doit faire la Chine pour lutter contre le rchauffement climatique.

"Ce dficit s'est lev 130 milliards d'euros en 2006. "C'est un dficit norme et c'est pourquoi nous voulons vraiment obtenir l'accs au march", a dclar la commissaire europenne charge des Relations extrieures, Benita Ferrero-Waldner, la sortie d'une runion avec le nouveau ministre des affaires extrieures chinois, Yang Jiechi. "La Chine ne recherche pas dlibrment un excdent commercial avec l'Europe, a rpondu Yang Jiechi lors d'une confrence de presse commune."

Les Echos
Le 30 mai 2007
Par Yann Rousseau

Pkin attise la fibre nationaliste contre Danone

Lien vers l'article

Les malheurs se poursuivent pour Danone, mais ceux-ci semblent de moins en moins tre le fruit du hazard. Dans son contentieux avec Wahaha, le groupe franais s'est visiblement mis dos les autorits chinoises, qui viennent de faire une trs mauvaise publicit ses bouteilles d'Evian. La stratgie, qui consiste discrditer une marque trangre devenue dominante sur le march chinois, n'est pas nouvelle. Sa raison d'tre ? La fibre patriotique attise sur le plan conomique par des socits et des medias locaux, soutenus par certaines administrations chinoises.

"Agacs par la prdominance des marques trangres sur certains marchs, des socits chinoises, certains mdias et plusieurs administrations encouragent le rveil de la fibre patriotique pour entamer cette domination. Zong Qinghou, le dirigeant de Wahaha, a lui-mme voqu des arguments nationalistes pour contrer Danone, qui accuse son partenaire d'avoir viol leurs accords initiaux en fabriquant des produits concurrents. Ne s'embarrassant d'aucune considration, ces campagnes dnoncent gnralement les tentatives de prises de contrle par des entreprises trangres ou se focalisent sur des produits jugs trop populaires."

Libration
Le 30 mai 2007
Par Pascale Nivelle

Mort prescrite en Chine pour remdier aux produits infects

Lien vers l'article

Alors que Danone (voir ci-dessus), vient de se faire tirer les oreilles en Chine pour qualit incertaine de ses produits Evian, Pkin doit veiller galement au grain face ses propres socits. Pour contrer la multiplication des produits d'exportations dfaillants (et donc dangereux), le gouvernement chinois n'a pas hsit condamner mort l'un de ses anciens fonctionnaires, coupable de corruption et manquement ses devoirs. Une mesure radicale qui s'explique par la ncessit, entre autres, de prserver son commerce extrieur pour la Chine.

"Sous son rgne, de 1998 2005, des dizaines de personnes sont mortes, assure l'agence Chine nouvelle, du fait de faux antibiotiques ou de produits alimentaires non conformes. Le cas le plus douloureux est la mort de treize nouveau-ns de la province de l'Anhui en 2004, affams par un lait en poudre qui n'avait aucune valeur nutritionnelle. L'affaire la plus rcente, qui a fait l'objet d'un scandale aux Etats-Unis, est l'exportation d'aliments, mortels, pour animaux. Infectes la mlanine, produit utilis pour fabriquer de la colle et des assiettes en plastique, les croquettes et ptes made in China auraient tu des centaines d'animaux domestiques amricains. Les juges, enhardis par les exhortations de Hu Jintao lutter contre la corruption, les contrefaons et autres infractions la loi, ont manifestement voulu faire un exemple."

Le Matin
Le 1er juin 2007
Avec l'AFP

Lacoste gagne un nouveau procs en Chine

Lien vers l'article

Cocorico!!! dirons peut-tre certains, d'autres y verront la preuve qu'il n'existe pas de vrit absolue, y compris en Chine. Alors que le patriotisme conomique semble la mode chez le gant asiatique, il est une marque occidentale, en l'occurrence le Franais Lacoste, qui a russi faire defendre ses droits dans l'Empire du milieu. Face une marque chinoise utilisant un logo similaire son crocodile, Lacoste a obtenu gain de cause. Toujours a mme s'il s'agit d'un (trs) petit gain de cause?

"La cour intermdiaire de Pkin a condamn le fabricant chinois Tai E verser Lacoste 50.000 yuans (4.900 euros), deux distributeurs tant eux solidairement condamns 26.000 yuans au titre des ddommagements (2.500 euros), a prcis le journal, une information confirme par Paul Ranjard, l'un des avocats de Lacoste en Chine."

L'conomiste maghrbin
Par Hichem BenYache

Shanghai, un autre visage de la Chine

Lien vers l'article

Cette semaine, Toute la Chine vous propose de lire une chronique de Hichem Ben Yache parue dans L'conomiste maghrbin. L'auteur, qui voque un sjour Shanghai, offre une tentative de portrait de la Chine d'aujourd'hui, en voquant les enjeux de demain...

"L'htel o je rside se situe Pudong, extension nouvelle de la ville. Ici, on se croirait New York, tant les gratte-ciel - dj achevs ou en construction - hrissent le ciel. Des tours n'en plus finir ! C'est vritablement un Occident aux couleurs de la Chine. Il suffit d'arpenter quelques artres de la ville pour constater que toutes les grandes marques - je dis bien toutes - s'affichent en caractres latins et en chinois sur les faades des immeubles. Pas de doute, la Chine fait le choix, ici, de s'occidendaliser ses conditions. Un test grandeur nature. Pour le visiteur qui ne parle pas chinois, un autre viatique incontournable permet d'tre up-to-date en matire d'actualit locale, ce sont Shanghai Daily et China Daily , deux quotidiens anglophones, destins aux trangers vivant dans ce pays et aux Chinois de la diaspora."

A la semaine prochaine pour une nouvelle revue de presse.

Nicolas Jucha

   




Lire les autres brves

 

toutelachine.com : histoire de la chine,  gographie  actualit  livres  musique en chine,  cinma chinois  forum sur la chine  mailing-list  presse  contacts  english