toute la chine, histoire, g�ographie et actualit� de la Chine, frises chronologiques, bibliographie, notes biographiques, �v�nements historiques, muraille de chine
chine          
Histoire .  Geographie .  Cinema (+) .  (Revue de Presse) .  Forum .  Contacts                                      



NEWSLETTER Votre e-mail  
 Rflexions...

Accueil > Rflexions...

Le retour du pril jaune ?
En plein dveloppement, la Chine fait parfois peur au reste du monde. Faut-il rellement voir un danger dans la monte en puissance de l'Empire du milieu ? Tentative de rponse par Antoine Seguis.
23/06/2007



crdits : Nicolas Jucha




En feuilletant les journaux en France et dans le reste de l'Occident, on est forc de constater une chose : il ne peut pas se passer une journe sans que l'on parle de la Chine. Et dans la majeure partie de ces articles, les journalistes ou les ditorialistes semblent s'en donner coeur joie ! Alors assiste-t-on au retour du pril jaune ?

Il convient tout d'abord d'apporter un lment de d2finition : le pril jaune est brandi par les Europens (auxquels on doit ajouter les Etats-Unis) depuis le dbut du XXe sicle. Il prend sa source dans deux vnements majeurs : la dfaite russe face aux Japonais en 1905 et l'immigration asiatique aux Etats-Unis. Mis devant le fait accompli, les Europens se sont retrouvs devant des civilisations, et des peuples, qu'ils ne comprenaient pas, et qu'ils ont immdiatement catalogu comme potentiellement dangereux.

Loin d'tre unique, l'Asie, qui est une invention europenne sur la carte du monde, trouve une unit de couleur dans les yeux des occidentaux, et devient donc un danger unifi et commun. Les images d'pinal sont lgions depuis plus d'un sicle, encore aujourd'hui quand on parle de la Chine, ou d'autres pays avant elle comme le Japon ou la Core, on utilise le terme atelier du monde, ce qui nous renvoi l'image d'une immense fourmilire.

Et de l tous les fantasmes sont possibles : une fourmi n'a pas conscience de son individualit, une fourmi ne peut pas comprendre la notion de libert ou de capitalisme l'occidental, une fourmi est dangereuse car elle excute sans comprendre tous les ordres qui lui sont donns, etc... Les Chinois vivent dans une Rpublique populaire, et donc communiste, mais ils ne sont pas pour autant dnus d'humanit.

Les dangers chinois

La Chine menace nos industries. Il est vrai que la Chine a bti sa croissance sur les exportations. Mais il faut prciser plusieurs points. La Chine exporte, dans l'ordre, vers les Etats-Unis, le Japon et la Core du Sud, ces trois pays reprsentent prs de la moiti de ces exportations. Quant la France, elle importe depuis l'Allemagne, la Belgique et l'Italie, qui reprsentent un tiers de ces importations. Si on prend l'exemple prcis du textile, l'industrie a perdu 320 000 emplois depuis 1980 en France (bien avant le rveil chinois), et la suppression des quotas surtout desservis les pays qui exportaient chez nous, comme le Portugal, la Tunisie ou la Maroc, parce qu'ils n'ont pas su rester comptitif. Enfin, il faut savoir que le pays d'o on importe le plus de textile en France, c'est l'Italie !

Ensuite, l'conomie asiatique est encore plus intgre et segmente qu'elle peut l'tre l'intrieur de l'Union Europenne. Si on schmatise trs simplement, le Japon conoit et vend, les dragons et les tigres produisent, la Chine assemble et emballe. Le pays se retrouve donc en bout de chane industrielle, il assemble une norme partie de la production asiatique de produits manufacturs. Et ces produits sont destins de facto l'exportation, puisque le Japon va les vendre aux Etats-Unis, en Asie et en Europe. Ce qui fait qu'aujourd'hui, la Chine a certes un commence extrieur excdentaire, mais les importations sont trs leves aussi, et l'excdent est moins important qu'en Allemagne par exemple (31 millions de dollars pour la Chine en 2005, contre 197 millions pour l'Allemagne).

Le gouvernement chinois reprsente une menace. La Chine possde un sige permanent au conseil de scurit de l'ONU et un droit de vto. Elle n'a utilis ce droit que 6 fois, contre 123 pour l'URSS/Russie par exemple depuis 1945. La rcente crise au Darfour est dtaille dans tous les journaux depuis des mois. Et le refus de la Chine de sanctionner plus svrement le gouvernement du Soudan est analys comme une volont chinoise de prserver ses intrts dans le pays.

En effet Pkin achte la quasi-totalit du ptrole soudanais. Il semble donc se confirmer que la Chine entre dans une logique de scurisation de ces approvisionnements, et souhaite trouver une issue la plus pacifique possible ce conflit. Quand bien mme cette analyse serait correcte, il faut rappeler ce que font les Occidentaux pour scuriser leurs approvisionnements en ce moment mme au Moyen-Orient, et tirer des leons des erreurs qu'ils ont commises ou sont en train de commettre.

Enfin il faut ajouter que la Chine a dans sa constitution un article qui prcise que la bombe atomique ne sera utilise qu'en reprsailles envers le pays qui aura frapp le sol chinois avec une bombe du mme type. On est loin de la France et de son ancien prsident, Jacques Chirac, qui voquait l'utilisation de frappes nuclaires prventives en Iran si la crise restait sans issue.

Cet article n'est pas un plaidoyer pour la Chine. Mais je pense qu'il est ncessaire de relativiser les vnements de ces dernires annes, et surtout leurs interprtations dans la presse, qui ne font qu'attiser des peurs vieilles d'un sicle et qui n'ont plus le droit de cit dans un XXIe sicle que tout le monde souhaite plus dmocratique et plus respectueux des droits de l'Homme.

Respecter l'homme c'est aussi comprendre et accepter ses diffrences.



Antoine Seguis

   




Lire les autres brves

 

toutelachine.com : histoire de la chine,  gographie  actualit  livres  musique en chine,  cinma chinois  forum sur la chine  mailing-list  presse  contacts  english