toute la chine, histoire, g�ographie et actualit� de la Chine, frises chronologiques, bibliographie, notes biographiques, �v�nements historiques, muraille de chine
chine          
Histoire .  Geographie .  Cinema (+) .  (Revue de Presse) .  Forum .  Contacts                                      



NEWSLETTER Votre e-mail  
 Arts martiaux

Accueil > Arts martiaux > Aspects gnraux


Le Taiji Quan, la fiert suprme des arts martiaux chinois
Souvent catalogu de gymnastique par les profanes, le Taiji Quan est pourtant la famille d'arts martiaux la plus reconnue des experts en Chine. Si son apport pour la sant est indniable, son efficacit en combat est aussi bien relle.
28/08/2007


Voir le diaporama

Qui n'a jamais vu d'images des parcs chinois au petit matin, avec ses vieillards qui excutent des mouvements en toute lenteur ? Qui galement, n'a jamais entendu parler du Taiji Quan, souvent transcrit en Tai Chi Chuan ou Tai Qi Quan ?

Un art martial clbre tout autant que mconnu

Les faits sont bien l, si Bruce Lee en son temps a rendu populaire le Kung Fu en Occident, le Taiji n'a aujourd'hui plus rien lui envier question de renom. Mais si l'appellation est connue, la discipline reste en elle mme largement mconnue ou victime des ides prconues.

Gymnastique ou art martial ? La premire ide a tendance s'imposer l'esprit de la majorit, y compris en Chine. Il faut dire que la lenteur et la souplesse des mouvements du Taiji contraste avec le dynamisme musculaire d'autres disciplines telles le Karat des Japonais, le Taekwondo des Corens ou le Viet Vo Dao des Vietnamiens.

Trs clairement, dans l'esprit de beaucoup d'Occidentaux, le Taiji Quan est destin aux personnes ges. Hors en Chine, tous les experts en arts martiaux ou presque s'accordent pour qualifier le style de boxe la plus efficace et utile de tout le rpertoire, au combien riche, des arts martiaux chinois.

Pour vraiment comprendre, trois choses s'imposent : une explication lexicale du terme Taiji, une petite bauche historique sur le style, et une tentative de description de ce dernier. Seulement une tentative dans le sujet est plus vaste qu'il n'y parat de prime abord.

Taiji Quan : la Boxe du Fate Suprme

Pour qui parle le Chinois mandarin, le simple nom Taiji suffit voquer une ide de puissance et d'efficacit : compos des mots Taiji (Faite Suprme, suprieur) et Quan (poing, boxe), le Taiji Quan n'est autre que la Boxe du Fate Suprme ou encore LA Boxe Suprme.

Qui connat les arts martiaux chinois et la richesse des styles qui existent dans l'Empire du milieu, sait que la place du Taiji se trouve en haut de la hirarchie. Pour les Chinois, l'apprentissage d'un combattant parfait passe par trois tapes indispensables : l'externe, l'interne puis enfin le sans forme.

Terme difficile comprendre pour celui qui ne pratique pas les arts martiaux, cette classification, sans tre parfaite et fige, a t adopte galement dans les disciplines non chinoises. L'externe dsigne les arts de combat bass avant tout sur la force physique et musculaire, tel le Kung Fu si clbre de Shaolin. L'interne voque les arts de combat bass principalement sur l'usage de l'nergie vitale, Qi pour les Chinois, Prana pour les Indiens, ou encore Ki pour les Japonais.

Dnatur par la Rvolution Culturelle

Si le Taiji Quan est souvent class dans cette seconde catgorie, les plus grands matres le classent comme l'tape suprme : le sans forme, ou l'art de savoir laisser le corps s'exprimer le plus naturellement, et par consquent, le plus efficacement possible...

Sa fausse rputation actuelle face au grand public, le Taiji Quan la tient principalement de son histoire rcente, avec la Rvolution Culturelle instaure par Mao Zedong. Comme beaucoup d'autres Wushu chinois, le Taiji s'est vu priv de ses caractristiques ancestrales qui le vouait tre un art de combat la fois efficace et thrapeutique.

Si le Kung Fu est devenu principalement un sport de dmonstration, le Taiji a t simplifi afin de devenir une gymnastique accessible tous. Aujourd'hui, la discipline tend retourner ses origines martiales, mais si son image dulcore dure encore ce jour, c'est parce que seule la pratique, et l'introspection qu'elle appelle, permet de comprendre la vrai nature de la Boxe du Fate Suprme.

Pas une mais plusieurs Boxes du Fate Suprme

Qu'est-ce que le Taiji Quan ? Un article n'y rpondra pas, mais en simplifiant les choses, une premire bauche de description pourrait suffire effacer dj pas mal de fausses ides.

Les sources historiques ne s'accordent pas, comme c'est souvent le cas en Chine, pour certifier l'origine exacte de cet art martial. Il n'existe pas un seul Taiji, mais comme dans le reste des arts chinois, un nombre considrable de styles, souvent ns au sein de familles et de clans, et qui ont ensuite donn naissance des variations mises sur pieds par les pratiquants successifs.

Selon l'ide communment accepte, le style Chen serait la plus ancienne de toutes ces coles. Mlangeant mouvements lents et souples avec mouvements rapides et puissants, cette boxe serait l'origine des autres grands styles comme Wu, Sun ou Yang.

Ce dernier est ce jour le plus rpandu, sa forme simplifie tant la plus communment enseigne. C'est elle, par ses mouvements amples et lents, qui donne souvent au Taiji des allures de gymnastique.


Merci tous d'avoir lu cette article qui inaugure notre nouvelle rubrique sur les arts martiaux et arts de vivre chinois. Dans les semaines venir, nous vous prsenterons diffrents styles d'arts martiaux chinois (y compris de Taiji Quan) ainsi que d'autres disciplines comme l'art du th, la calligraphie... A bientt sur www.toutelachine.com.

Nicolas Jucha

   



A lire galement :

Aux origines des arts martiaux chinois (04/09/2007)
Matre Zong Hong, portrait d'un moine Shaolin en France (04/01/2007)
Bruce Lee, thme d'un futur parc d'attraction en Chine (29/11/2006)




Lire les autres brves

 

toutelachine.com : histoire de la chine,  gographie  actualit  livres  musique en chine,  cinma chinois  forum sur la chine  mailing-list  presse  contacts  english