toute la chine, histoire, g�ographie et actualit� de la Chine, frises chronologiques, bibliographie, notes biographiques, �v�nements historiques, muraille de chine
chine          
Histoire .  Geographie .  Cinema (+) .  (Revue de Presse) .  Forum .  Contacts                                      



NEWSLETTER Votre e-mail  
 Rflexions...

Accueil > Rflexions...

La Chine, hors des sentiers battus
La Chine, vue depuis la France, inquite, fascine, et cristallise les attentions et les superlatifs. Les uns voyant en elle un gant qui se lve, les autres un colosse aux pieds d'argile.
10/09/2007


Voir le diaporama

Pourtant, quand il s'agit d'y voyager, c'est la dception qui emporte celui se laisse prendre au jeu des premires apparences. Que reste t-il de cette Chine ancestrale ? O est cette civilisation millnaire dont on a peru les chos dans les pplum chinois, et que l'on attache vaguement quelques mots aux sonorits tranges : taosme, bouddhisme, confucianisme.

Dception donc, parce qu'il ne faut pas se le cacher, un pays taill pour les superlatifs mrite mieux que la langue de bois...

"Je klaxonne donc je suis"

D'abord, la Chine est bruyante et pollue. Cela se voit et se sent ds les premiers pas. Les 12 heures d'avion au bas mot pour rejoindre Pkin ou Shanghai depuis Paris n'ont rien d'une sincure. On a attendu et place ses espoirs et surtout ses fantasmes. Les tendues urbaines interminablement btonnes n'en finissent pas de croiser les autoroutes et autres 4 fois 4 voies. Les klaxonnes semblent bien bloqus ou mme utiliss comme a, juste pour dire que le chauffeur est la, qu'il existe : ''je klaxonne, donc je suis'' semble t-il nous hurler, sorte de philosophie du bruit en somme.

''Il reste encore les montagnes et la campagne!'' me direz vous.

Soyons clairs : cela se mrite de dcouvrir le calme et les grands espaces.

Le tourisme interne s'est dvelopp d'une faon quasi exponentielle ces dernires annes. Les Chinois vivent cette poque charnire o merge une classe moyenne, parvenue conomiser un peu d'argent, et qui dispose d'un peu de temps pour visiter son propre pays. Les impatients, dont je fais partie, auront tt fait de pester contre la masse chinoise, qui s'agglutine dans des bus climatiss, puis pose firement devant le caillou marqu de caractres chinois, preuve irrfutable de leur passage.

Faut il renoncer la dcouverte de beaux paysages dans le calme? Faut il se rsigner la visite des temples sous une constellation de flashes photographiques? Non! non! Attendez un peu avant de vous en prendre vous mme, maudissant vos ides prconues! On trouve encore cette Chine calme et btement belle !

Si vous avez une minute vous lirez ici mon modeste tmoignage, en esprant qu'il vous servira. Ce n'est qu'aprs les heures de bus et de train qui finissent dans la surenchre touristique, et aprs le choc d'avoir vu des sites naturels presque entirement dnaturs, comme Juizhaigou (Sichuan), qu'on en vient une certaine conclusion : il vaut mieux voyager hors des sentiers battus, en saisissant les opportunits, et ne pas suivre les guides touristiques. Non que ceux ci soient mal faits, c'est mme le contraire : ils sont un pige, un attracteur pour des milliers de touristes. Brler les guides donc ? Non mais plutt les utiliser contre-emploi ou seulement en cas de gros ppins.

Fuir la foule pour un peu plus d'authenticit

Les touristes chinois se suivent en file indienne, c'est--dire qu'ils se concentrent dans des espaces temps que l'on peut parfois contourner.

Par exemple, Hengshan est une descinq montagnes sacres de la Chine. Son sommet domine du haut de ses 1290 mtres une chane qui s tend au del de l'horizon. Aprs avoir pay 110 yuans l'entre, une brochure offerte grcieusement nous promet un temple admirable de la dynastie des Tang, Soit un haut lieu de la spiritualit chinoise.

Enfait de dvotion, les oreilles sont prises d'assaut par une sono qui tousse des chansons pop et les fameux klaxonnes que l'on connaissait dj. Il y a bien certains ''trucs'' pour profiter du mme cadre, sans la foule. Dj choisir un jour dans la semaine est une vidence, mieux, pour les Bretons, allez y sous le crachin ! Alors les montagnes retrouvent le charme qu'on voudrait croire ancestral.

Aller chez l'habitant pour voir quelque chose de rel

Une autre solution pour les plus dgourdis consiste se promener autour du site sans y rentrer proprement parler. Vous manquerez alors le sommet, mais le gain est inestimable. Prenez un bus local qui vous mne dans les montagnes, puis demandez une chambre chez l'habitant. Vous aurez alors tout le loisir de vous promenerdans un cadre prserv o vous aurez enfin l'impression de percevoir quelque chose de rel.

Si vous ne parlez pas un mot de chinois sachez que l'on peut se dbrouiller dans la plupart des situations, spcialement pour le ngoce. S'il le faut, crivez le prix sur un morceau de papier. Cette exprience est enrichissante, dpaysante et peu coteuse : comptez 50 yuans par personne pour une nuit avec un dner inclus. Alors vous verrez peut tre au matin la fameuse mer de nuages blancs sur laquelle flotte la montagne, et qui hantait votre imagination depuis plusieurs annes!

Vive les Hutongs !

Pkin est souvent une destination incontournable. picentre culturel du pays, les sites visiter sont nombreux, commencer par la Cit Interdite... qui porte aujourd'hui bien mal son nom. Si elle mrite assurment une visite, elle fatigue aussi beaucoup. Alors si vous voulez flner dans des quartiers anciens, loin des pripheriques, n'hsitez pas : les Hutongs sont faits pour vous.

Il s'agit de la ville mongole construite il y a plus de 500 ans sousle rgne deKubilai Khan, le petit fils du terrible conqurant Gengis Khan. Vous y trouverez aisment des htels bon march et le soir au clair de Lune, vous enchantera par son atmosphre dtendue. Rien de tel alors que d'ydguster tranquillement les petites brochettes autour d une bire.

Pour ceux qui recherchent de vritables espaces sauvages, et qui frissonnent l'ide d'apercevoir, au dtour d'un col, flotter des drapeaux tibtains, un itinraire secondaire est particulirement attirant, car Lhassa est de plus en plus prise d'assaut.

C'est le Sichuan de l'ouest, qui possde un pied dans le monde tibtain.Il faut certes disposer d'un certain temps pour s'y rendre. D'abord rejoindre Kangding depuis Chengdu (environ 7 heures) puis prendre des mini bus jusqu' Xingdu (environ 2 heures). L-bas le vritable tibet commence mme s'il n'en porte pas le nom.

Les auberges peucoteuses (toujours autour de 50 yuans par personne) ne manquent pas. Il faudra faire des concessions sur l'eau chaude par exemple, mais part a, un voyage inoubliable vous attend. A vous le plaisir de crapahuter dans les grands espaces, et mme, pour ceux qui ont le coeur accroch... vous pourrez assister aux funrailles rituelles tibtaines o le corps du dfunt est mticuleusement dcoup en morceaux puis jet aux vautours...



Yann Carpentier

   




Lire les autres brves

 

toutelachine.com : histoire de la chine,  gographie  actualit  livres  musique en chine,  cinma chinois  forum sur la chine  mailing-list  presse  contacts  english