toute la chine, histoire, g�ographie et actualit� de la Chine, frises chronologiques, bibliographie, notes biographiques, �v�nements historiques, muraille de chine
chine          
Histoire .  Geographie .  Cinema (+) .  (Revue de Presse) .  Forum .  Contacts                                      



NEWSLETTER Votre e-mail  
 Socit

Accueil > Socit

La mort prdite de la troisime Core
Elle est si discrte qu'on ne la voit pas : la 3me Core, celle chinoise, aux 2M d'mes dont 0,8M rsidant dans leur prfecture autonome de Yanbian (Jilin), voisine de la Core du Nord. Andrei Lankov, chercheur parlant chinois et coren, en a fait une
26/09/2007


En partenariat avec :


L'arrive des Corens Yanbian est rcente. Fuyant les Japonais, attirs par une Manchourie au terroir fertile, ils sont venus par vagues entre 1880 et 1920, surtout ( 80%) aprs 1945, et l'tablissement d'une Core du Nord, en guerre et en famine. Leur enclave reste peu peuple : 42.700km, peine une demi-Core du Sud en surface, laquelle compte 48M d'mes !

Paysans riziculteurs, ces Corens bien plus riches que les nordistes, bien plus pauvres que les sudistes, ont suivi le dcollage de la Chine : les routes sont bonnes, et partout surgissent des lotissements prtentieux et des htels pour touristes et businessmen sud-corens : Yanbian est un sas vers le Pays du Matin Calme.

Comme ses autres minorits, la Chine leur a octroy (tradition sovitique) des privilges pour prserver leur identit : TV propre, rseau scolaire et presse en coren. L'entre leur universit en coren est facilite? Depuis la normalisation avec Soul dans les annes ?90, Pkin a pu craindre l'mergence d'un sentiment pan-coren , notamment face aux visites des milieux nationalistes de ce pays, qui croient voir sur cette terre, le berceau d'un grand Koguryo antique-d'un empire non chinois.

Mais ces craintes s'estompent. Les Coro-chinois nourrissent envers leurs frres de langue, des sentiments mitigs. Face aux nordistes, ils ressentent sympathie, mais aussi drision, pour des gens incapables de suivre le modle chinois . Face la Core du Sud, qu'ils connaissent (236.000 d'entre eux y rsident), ils s'y sentent mal accueillis (emplois bas de gamme et mal pays).

Surtout, cette 3me Core est oblige, pour surfer sur la vague nationale, de parler mandarin : ses coles propres ferment (53% des professeurs ont chang de mtier en 10 ans). Les jeunes connaissent un boom ducationnel sans prcdent, mais en chinois. Ils vont de plus en plus aux universits chinoises, partent pour la ville (Pkin, Shenyang), ce qui leur permet d'accder des emplois bien rmunrs, dans les JV (sud)-corennes. Ils parlent coren avec leurs parents, mais chinois entre eux.

C'est ainsi qu' Yanji, sa capitale, la population corophone ne s'lve plus qu' 36% de sa population en 2006, contre 60% en 1953. Elle ne fera plus que 25% en 2020. Sauf tournant de l'histoire, ses jours sont compts -effet d'un choix, sans regrets ni coercition. Une parenthse corenne en Chine, qui aura dur 150 ans.

Par l'quipe du Vent de la Chine Le vent de la Chine


Le Vent de la Chine

   




Lire les autres brves

 

toutelachine.com : histoire de la chine,  gographie  actualit  livres  musique en chine,  cinma chinois  forum sur la chine  mailing-list  presse  contacts  english