toute la chine, histoire, g�ographie et actualit� de la Chine, frises chronologiques, bibliographie, notes biographiques, �v�nements historiques, muraille de chine
chine          
Histoire .  Geographie .  Cinema (+) .  (Revue de Presse) .  Forum .  Contacts                                      



NEWSLETTER Votre e-mail  
 

Accueil >

Hu Jia, une voix libre emprisonne
Le dfenseur des droits de l'homme, Hu Jia a t condamn trois ans et demi d'emprisonnement lors de son procs clair , pour cinq articles et deux interviews aux mdias trangers.
01/07/2008


Le sort du pacifiste de 34 ans reconnu sur la scne internationale a t scell le 18 mars 2008, jour de son procs. A la sortie du tribunal, Zeng Jinyan, son pouse, a dclare que la peine de prison de son mari tait injuste et sans relle preuve. Elle appelle les autorits chinoises revoir le jugement.
Hu Jia, un militant chez les censeurs

Sous le pseudonyme, Freeborn, Hu Jia a fait connatre sa voix sur Internet, lieu trs contrl par le gouvernement chinois. Il y dcrit les agressions, kidnappings, arrestations et autres atteintes aux droits de l'homme commises par la police elle-mme. Il est connu pour son engagement en matire d'cologie et de SIDA et n'hsite pas aider les avocats aux pieds nus de l'association chinoise combattant contre les injustices lgislatives.

Une surveillance accrue

C'est en 2006 que sa vie bascule. Il est kidnapp et dtenu dans une chambre d'htel pendant quarante et un jours. Aprs cet enlvement, il est oblig de rester en rsidence surveille jusqu'au jour de son arrestation le 27 dcembre 2007.

Suite son kidnapping, il vit en rsidence surveille, pendant plus de deux cent jours lui permettant d'crire et de recevoir des journalistes trangers. Notamment ceux du journal Libration dont Pascale Nivelle, pour ritrer son engagement et expliquer les conditions de vie des citoyens chinois et tibtains face la rpression de l'tat.

Un tmoin important

Le Parlement Europen prend contact avec lui par webcam et l'auditionnent sur la situation des droits de l'homme en Chine. Hu Jia ironise sur la fonction du responsable de l'organisation des Jeux Olympiques qui est galement le chef du Bureau de la Scurit publique. Il dnonce aussi l'absence de changement promit par le gouvernement sur les droits de l'homme en Chine et au Tibet.

De plus, il pousse les autorits internationales se pencher sur les cas des journalistes Li Datong et Lu Yaogang, Wu Xianghu et Xiao Guopeng. Mais aussi des journaux Xin Jing Bao, Nanfang, Zhoumo Zhongguo Qingnian Bao qui sont sanctionns de nombreuses reprises pour le travail d'investigation effectuer par leurs journalistes.

Pour le courage dont lui et sa femme Zeng Jinyan font preuve, Reporters sans frontires et la Fondation de France leur dcernent un prix spcial en faveur de leur prise de position pour les droits de l'homme.


Cline Tabou

   




Lire les autres brves

 

toutelachine.com : histoire de la chine,  gographie  actualit  livres  musique en chine,  cinma chinois  forum sur la chine  mailing-list  presse  contacts  english